Her de Spike Jonze

Good morning sweeties.

HER

Aujourd’hui, je vais tenter de vous donner envie d’aller voir Her de Spike Jonze qui sort le 19 Mars dans les salles obscures (aujourd’hui).

Commençons par une petite fiche technique du Film

Her de Spike Jonze est une comédie dramatique qui sort le 19 mars en France et est sorti le 18 décembre 2013 aux Etats Unis. C’est film de 120 minutes. L’histoire s’adresse à tout le monde, en particulier des gens ayant déjà vécu des histoires d’amour.
Le casting est composé de :

Voilà la Bande Annonce :

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Il m’a fallu du temps pour commencer à écrire sur ce film. Vous allez vite comprendre pourquoi. Au début je n’étais pas convaincu, je me demandais pourquoi mes potes voulaient toujours me traîner voir des films bizarres. Avec le cinéma je n’ai pas une grande affinité, j’y vais très peu, uniquement pour les films qui valent le coup : je suis souvent déçue à la sortie.

Pour l’avant-première de Her qui tombait bien évidemment le 14 février 2014, je ne comprenais pas bien l’intérêt d’aller voir un film parlant d’amour, qui avait l’air quand même un peu triste (la bande-annonce m’avait déjà remuée) et surtout sur un mec assez stupide pour tomber amoureux d’une intelligence artificielle : Mec si tu en arrives là c’est que tu as un réel problème relationnel quand même. Mais bon j’y suis allée quand même parce que j’aime beaucoup Joaquin Phoenix et Scarlett Johansson donc un film avec les deux ne pouvait pas être si nul que ça.

120 minutes plus tard je ne pouvais plus parler : je m’étais pris une claque terrible en pleine poire. J’étais entre les rires et les larmes. L’envie de faire la fête et de rentrer chez moi, me mettre sous ma couette et pleurer toutes les larmes de mon corps.

Pourquoi ? Parce que ce film est entre toutes ses choses. Le réalisateur gère à merveille l’émotion à transmettre à travers ses scènes. Le héros est un homme attachant, sensible, doux, raffiné, qui exerce un travail en opposition avec la période qu’il traverse. Tout simplement, il est touchant. Suite à son divorce il est quelque peu perdu et est en train de se refermer sur lui-même. Jusqu’au moment ou Samantha arrive dans sa vie et lui redonne confiance en ses sentiments et en lui-même.
Samantha, l’intelligence artificielle, arrive au bon moment dans sa vie, c’est LA rencontre déconcertante et non prémédité. Elle évolue vite et cherche à se définir dans sa vie et dans son monde. Est-on quelqu’un seulement si on a un corps ? Si oui, alors qui est-elle alors ?

Avec ce film Spike Jonze pose la question de la technologie qui envahit tous les aspects de nos vies, même pour trouver quelqu’un à aimer. Aujourd’hui on met des mecs dans des caddies et on se connecte sur des comptes pour rencontrer des partenaires extraconjugaux. Bien évidemment l’histoire nous la connaissons tous, un Roméo et Juliette des temps modernes. Une histoire impossible entre l’homme et la technologie, car non constitués de la même manière. C’est histoire universelle traitée d’une manière totalement unique (je ne vous en dis pas plus).

Ses moments de bonheurs partagés entre les deux protagonistes sont transmis par les images et le son du cinéma, toutes ses émotions parfois contradictoires sont ponctuées de rire francs : en plus d’être émouvant, ce film est drôle ! Il nous renvoie à nos propres expériences dans le domaine de l’amour, il est une histoire d’amour unique et toutes les nôtres à la fois.

Ce n’est pas pour rien que ce film à gagner l’Oscar du meilleur Scénario Original la nuit du 2 au 3 mars. En dépassant cela, si on enlevait les paroles le film resterait magnifiques. Les décors, lumières, couleurs, images sont extrêmement bien agencées et à elles seules peuvent faire passer beaucoup d’émotions.

Je crois que c’est mon coup de cœur, ça faisait longtemps que je n’étais pas sortie du cinéma chamboulée.
Je vous le recommande fortement et j’espère qu’avec cet article j’aurai au moins suscité votre intérêt

Petite chanson du film

« It’s like I’m reading a book… and it’s a book I deeply love. But I’m reading it slowly now. So the words are really far apart and the spaces between the words are almost infinite.« 

 xoxo

HER 21050894_2013101815532149.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx HER 058575.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx HER 536599.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx HERtumblr_mxtmw6ywEd1seyhpmo1_1280 HER HER

 

Loading Facebook Comments ...

3 Commentaires

  • Répondre août 15, 2014

    Johnk853

    I relish, cause I discovered just what I used to be taking a look for. You’ve ended my 4 day lengthy hunt! God Bless you man. Have a great day. Bye daacdfgffgdc

  • Répondre juin 1, 2014

    capharnaum

    Je n’ai pas voulu aller le voir au cinéma non plus à sa sortie, je n’étais pas disposée à voir une énième histoire d’amour à cette période là, et puis je l’ai laissé de coté. Ton article a controversé mon jugement, je vais surement me le mater ce soir d’ailleurs ;)
    A bientôt ! :)

  • […] See on couleursdecapucine.fr […]

Un petit mot ?

Un petit mot ?