Harry Potter et l’enfant maudit, avec tout mon amour et ma frustration.

Harry Potter

Ma très chère J.K Rowling,

Je me souviens encore du jour où mes parents m’ont offert les premiers livres « Harry Potter« .
À cette époque, le coffret des trois premiers tomes venait de sortir. Je l’avoue que je n’étais pas une grande fan de lecture. J’étais une enfant dyslexique et la lecture était associée à une souffrance extrême. Jouer à Pokémon sur la Gameboy était moins compliqué. C’était à Noël et je devais avoir 9 ans. Autant dire, il y a un bail. Je ne les ai pas lus tout de suite. Mes cousins de mon âge, en étaient fous mais pas moi. Puis un jour, j’en ai eu marre d’être à l’écart de leur jeu et j’ai commencé à te lire.

Harry Potter à l’école des Sorciers, Harry Potter et la chambre des secrets, Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, je ne les ai pas seulement lus, je les ai dévorés. Je ne dormais veillait tard, jusqu’à l’épuisement pour ne surtout pas m’arrêter. J’ai fait la queue le soir chez mon libraire pour avoir la suite en avant-première. Harry Potter ne m’a pas seulement emmené dans un autre univers m’a appris à : aimer écrire, a aimer mon imaginaire, la création et pardessus tous les mots. C’est grâce à toi, J.K, que j’ai pu améliorer mon orthographe et ma syntaxe (bien que ce soit loin d’être parfait) et que j’ai dépassé ma peur des livres et de l’écriture. C’est aussi un peu grâce à toi si ce blog est né.

Harry Potter est le premier personnage fictif avec lequel j’ai ris, pleuré, aimé.

Le premier personnage pour lequel ressenti une profonde empathie. J’avais sincèrement l’impression de le connaître, comme un ami qui m’accompagnait au quotidien. Notamment au moment de l’adolescence. L’adolescence… Ce moment, si particulier de la vie.
Lorsque tu as cessé d’écrire, J.K, mon cœur, de battre s’est arrêté. En même temps je savais que cette saga ne pouvait pas être éternelle et que moi aussi il fallait que je grandisse. J’ai alors fait mon deuil de ce monde merveilleux, de ces échappatoires et j’ai cherché dans le monde réel ce même émerveillement que j’ai fini par le trouver dans la mode et la photographie. La magie et la sorcellerie n’existent pas mais ça ne veut pas dire que nous ne sommes pas dotés de dons extraordinaires. J’ai cherché mon Poudlard à moi, j’ai cherché mes propres dons extraordinaires et j’ai évolué.

Quelle surprise ce fut quand fut annoncée la sortie d’un nouveau livre, une pièce de théâtre.
Hier soir, OK bien après tout le monde, j’ai fini ce nouveau ‘tome’ de la saga. Je ne le comprends pas, je l’aime et le déteste en même temps. J’ai pleuré. J’ai ri. J’étais heureuse de tous les retrouver.
Cependant, la forme ne permettait pas l’exploitation des personnages profondément et je me retrouve aujourd’hui frustrée d’en connaître si peu.

J’aurai aimé une nouvelle saga, de nouvelles aventures, et non pas ce vague souvenir d’une époque révolue.

Parce que c’est tout ce que ce bouquin à fait… Me laisser avec envie sans pouvoir l’assouvir. J’aurai aimé apprendre à connaître Albus, James et Lily. Apprendre à voir Drago a travers les yeux d’Astoria. J’aurai aimé savoir à quel point Harry aime Ginny, quels sont leurs sentiments profonds et assister au mariage de Ron et Hermione.
J’aurai tant aimé retrouver ces amis, une dernière fois, à travers un vrai livre de 700 pages et pas un script qui serait bon pour un film sans profondeur, à l’instar de ceux qui ont déjà été faits.

[Pour ceux qui ont lu le livre : Cette suite, exploitée, aurait été merveilleuse car personnellement je me doutais de ce rebondissement. J’aurai aussi aimé apprendre à connaître ce personnage, l’aimer et le détester. Il aurait pu être un personnage très intéressant, torturé, monstrueux et attachant, comprendre son raisonnement et ce qui l’a poussé vers ce chemin mais ici il est vide de sens.]

Merci J.K pour tous ces moments, merci d’avoir créé cet univers : Harry et ses joyeux compagnons. Merci d’avoir éclairé mes nuits et de m’avoir tenue éveillée et émerveillée mais je t’en supplie si tu ressors un livre fait le jusqu’au bout.

 

Et pour vous, que représente Harry ?

Soyez le premier à laisser un petit mot

Un petit mot ?