Daniel, would you like to be my Valentin ?

[PETITE REFLEXION AUTOUR DE L’AMOUR ET DU COUPLE]

A la fin de la semaine tous les couples vont fêter la Saint Valentin. Jour auquel je n’ai jamais prêté attention.

Il n’empêche qu’aucune d’entre nous n’est insensible à un petit bouquet de fleurs ce jour-là, même si on se cache derrière le célèbre : « De toute façon la Saint Valentin c’est une fête commerciale, et puis moi je suis quelqu’un d’indépendant, je n’ai pas besoin d’une fête pour qu’on me dise quand montrer à mon mec que je l’aime ».
Je ne crois pas vraiment à l’amour éternel et aux épousailles de toute une vie. J’aime à l’instant et je ne réfléchis pas spécialement sur le long terme. Si j’aime quelqu’un je l’aime aujourd’hui, maintenant, passionnément, de toutes mes forces et demain… et bien on verra demain. Je pense que l’Humain est capable d’aimer plusieurs fois dans une vie et s’est tant mieux. Je ne connais aucune sensation plus grisante que celle de tomber amoureux, de se rendre compte de tout cet amour qu’on éprouve pour une personne, au réveil, pendant un film, après un fou rire.
Le cerveau humain est tout de même extrêmement bien fait, il nous permet d’enfouir au plus profond de la mémoire la douleur d’un « chagrin d’amour » et nous donne la possibilité de replonger tête baissée.  Avec cette nouvelle personne tout est différents, les anciennes peurs et angoisses s’envolent, on se sent juste au bon endroit au réveil, comme si c’était évident, comme si ça ne pouvait pas être autrement. Peut être que ça finira comme avec la dernière mais peu importe, on ne peut pas continuer à avoir peur de souffrir toute sa vie. Il faut avancer, prendre le taureau par les cornes et savoir ce qu’on veut. Comme je vous le disais dans mon précédent post, les plans c’est bien, le hasard c’est mieux. Un jour on comprendra le pourquoi du comment, la finalité de tout ça et pourquoi le Karma s’est autant « acharné ».
La notion de couple est parfois difficile à accepter pour moi, dans mes moments de parano elle est associée à un emprisonnement, une dépendance, un collier. Il faut être parfaitement en accord avec la vie qu’on mène et avec nous même. Si on ne s’accepte pas telle que l’on est, personne ne pourra le faire à notre place. Etre en couple ne doit pas être : vivre à travers quelqu’un.
Dans mon quotidien, j’ai besoin d’être libre pour me sentir vivante, de dire, de faire comme j’en ai envie et au moment où j’en ai envie, je ne veux avoir de compte à rendre qu’à moi même et ce n’est pas toujours compatible quand on laisse rentrer quelqu’un dans sa vie.

Lâchez prise, laissez vous submerger, vous réfléchirez plus tard. AIMEZ.

Je vous met un texte que j’ai lu pendant mon adolescence et qui m’a marqué au plus haut point sur les relations amoureuses.
Je, Carmen extrait du livre Pour des siècles et des siècles de Anne Plantagenet


Capture d’écran 2016-02-09 à 16.06.23

Je vous ai donc fait une petite silhouette toute mignonne et pleine de tendresse pour vous qui me suivez avec ma petite robe Eleven Paris achetée l’été dernier, il faisait beau, j’en ai profité, une veste crème One Step, mon bonnet de bébé chat Zara qui me permet de garder mon air enjoué tous les jours, mon manteau tout doux Promod quand il ne fait pas trop froid et la touche final : ma nouvelle montre Daniel Wellington qui ne quitte plus mon poignet.

Robe : Eleven Paris 
Montre : Daniel Welligton
Veste : One step
Manteau : Promod
Bonnet : Zara

Valentine15web Valentine13web Valentine12web Valentine11web Valentine10web Valentine4web Valentine5web Valentine6web Valentine7web Valentine8web Valentine9web Valentine3web Valentine2webD

Loading Facebook Comments ...

Soyez le premier à laisser un petit mot

Un petit mot ?